Le SWOT

S - STRENGTHS (Forces)

W - Weaknesses (Faiblesses)

O - OPPORTUNITIES (Opportunités)

T - THREATS (Menaces)

Étude de cas : airbnb SWOT

Le SWOT d'Airbnb

Airbnb est une plateforme communautaire payante de location et de réservation de logements de particuliers fondée en 2007 par les Américains Brian Chesky et Joe Gebbia. Le site Internet contient en 2015 plus de 1,5 million d’annonces dans 34 000 villes et 192 pays. Établie à San Francisco, la société est détenue et exploitée par Airbnb Inc.

 

Voir le cours en vidéo

Facteurs internes

S - STRENGTHS (Forces)

Une position de leader de l’hébergement à domicile via Internet.

Une plateforme web et  des applications smartphones très conviviales, ainsi qu’un support clients  7J/7 en 30 langues très efficaces.

Un Business Model innovant basé sur la consommation collaborative et des revenus provenant de l’hébergeur et du voyageur.

Une très grande communauté d’hébergeurs  (+ de 3 millions de logements proposés).

Une forte présence sur les réseaux sociaux (Facebook )et organisation de jeux-concours.

 

W - Weaknesses (Faiblesses)

Airbnb contribue à la dérégulation du marché des grandes villes (rareté et surcoût des logements).

Airbnb est  sensible à la qualité de service et aux problèmes de sécurité  des logements proposés qui peuvent vite entrainer une très mauvaise réputation.

Facteurs externes

O - OPPORTUNITIES (Opportunités)

L’instabilité économique mondiale, la baisse du pouvoir d’achat, la mobilité des jeunes génération d’hébergeurs, la recherche d’une expérience « Homeway, » favorisent le concept.

Le fort potentiel dans les pays en voie de développement.

L’utilisation croissance du smartphone facilite la mise en relation hébergeurs/ voyageurs et les services associés.

La diversification des activités : partenariats avec guide de voyages, location de voitures, Google Maps, etc.

T - THREATS (Menaces)

Un Business Model facilement copiable.

Les lobbyistes de syndicats ou de chaînes hôtelières. Le développement de nouvelles chaînes d’hôtels à petits budgets.

Les conflits avec les Etats en matière de taxation et de réglementation mais aussi avec les règles religieuses locales.

La mauvaise image de la multinationale qui optimise au maximum sa fiscalité au détriment des Etats locaux et de leurs populations.